Histoire du football tunisien

 Le Football de 1921 à 1955
Histoire du football tunisien middle_separator

La Ligue de Tunisie
  

En Tunisie, l’on jouait au football au début du siècle. Certaines équipes avaient été créées par des dirigeants français, italiens ou israélites. Mais ce n’est qu’en 1921, après la Deuxième Guerre Mondiale qu’un championnat fut organisé. Quarante-trois clubs se sont groupés pour créer la Ligue de Tunisie de football, organe dépendant de la Fédération française de football.
La première action de cette ligue fut de classer arbitrairement les quarante- trois clubs existant en Division I et II, en Promotion I et II, et en deux poules du Centre-Sud et Nord. De ces clubs, seuls l’UST (née en 1907), l’Espérance Sportive de Tunis (née en 1919) et le Club Africain (né en 1920) existent encore aujourd’hui.
Quelques années plus tard viendront s’ajouter l’Etoile Sportive du Sahel (1925) et le Club Sportif Sfaxien ex Club Tunisien (1928). Les dirigeants de la ligue étaient tous obligatoirement non Tunisiens et ce n’est que beaucoup plus tard qu’une place de membre a été accordée à un musulman.

En 1946, des dirigeants destouriens de certains clubs créent l’Union des sociétés musulmanes. Mais, voyant dans cette union une menace politique et un défi contre leur autorité, les colons refusent de lui accorder le visa.
Un peu plus tard, au cours d’un congrès tenu à la salle Khaldounia, il a été décidé que le bureau de la ligue soit à l’avenir composé de dix membres (5 Français et 5 Tunisiens). Pendant des années, la ligue allait être présidée alternativement par Mrs. Chedly Zouiten (président de l’Espérance) ou Abdelmalek Ben Achour (président du Club Africain).
Le bureau de la ligue pouvait juger en deuxième ressort les appels formulés par les clubs contre une décision d’un district ou d »une commission. Les décisions du bureau de la ligue pouvaient être attaquées en appel devant la fédération française de football. Les 35 années de football organisées par cette ligue et ses districts (Centre, Medjerdah. Nord, Nord-Ouest, Sud et Sud-Ouest) ont coïncidé avec la naissance du plus grand nombre de clubs tunisiens.
Entre les années 20 et 30, l’UST en remportant 3 championnats et 5 coupes a été le club qui a obtenu le plus de titres.
Le record de l’UST sera battu plus tard par le CS Hammam-Lif (entre 1946 et 1956) en remportant 4 championnats et 7 coupes.
Les autres clubs ont connu des fortunes diverses entre autres:

  • l’EST remporta un championnat (1941- 42) et une coupe (1938-39 ) 

  • le CA remporta deux championnats (1946 -47) et (1947- 48 )

  • l’ESS remporta un championnat (1949 -50) 

  • le CAB remporta les critériums de (1944-45) et (1945-46)

  • le SRS remporta le championnat de( 1933-34) et le critérium (1952- 53)

La ligue de Tunisie de football avait sa propre sélection qui a disputé sous les couleurs (maillot rouge croissant et étoile rouge sur disque blanc, culotte blanche, bas bleu) plusieurs rencontres contre des sélections d’autres ligues nord-africaines ou de l’équipe de France B ou de clubs professionnels invités à se produire à Tunis.

puce L’Union nord-africaine 

Aucune compétition à l’échelle de l’Afrique  n’était organisée en ce temps- là puisque la CAF ne verra le jour qu’ en 1957.
Mais les 5 ligues nord-africaines (Maroc, Oran, Alger, Constantine et Tunis s’étaient groupées en union des ligues nord-africaines et avaient organisé des compétitions interclubs et inter-ligues d’un excellent niveau.

puce La Coupe d’Afrique du Nord 
Créée le 3 juillet 1930 sur le modèle de la Coupe de France. Chaque ligue organisait ses propres éliminatoires pour qualifier six équipes aux 1/16èmes de finale avec la participation des deux finalistes de la saison précédente.
Plusieurs clubs tunisiens ont participé à cette coupe mais seule l’Italia de Tunis l’a remportée en 1935-1936. L’UST, le JS Hammam-Lif et le CS H.Lif ont été demi-finalistes.

puce Le Championnat d’Afrique du Nord (ou Coupe Louis Rivet)
Créé en 1921, La phase finale est jouée entre 8 clubs (6 champions de ligue plus deux clubs finalistes) suivant le modèle de coupe, une seule rencontre avec possibilité d’une première prolongation et d’une seconde de 2 x 15′, mais avec arrêt au premier but marqué. Après deux heures trente minutes de jeu, si le résultat est encore, nul, le match sera rejoué 48 heures plus tard.
Le club le plus titré en Afrique du Nord fut le champion de la région d’Oran (SC Bel Abbes). Cette équipe pouvait, par la situation géographique de son siège, importante base militaire, utiliser des joueurs professionnels français effectuant leur service militaire en Afrique du Nord ou des légionnaires basés à Sidi Bel Abbes.
Un seul club tunisien, le Racing Club de Tunis, remporta le premier trophée en 1919- 20. Le Stade Gaulois, l’UST et le CS H-Lif en ont été des finalistes malheureux.

puce La Coupe de France
 Les clubs tunisiens pouvaient s’engager en coupe de France. Ils se sont engagés à partir de 1950.
Des éliminatoires sont organisées en Tunisie en 3 ou 4 tours, suivant le nombre des engagés, pour qualifier deux équipes.
Les deux équipes qualifiées participent au 5ème tour de la coupe de France qui groupe 144 clubs. Sont exemptés de ce tour les vingt clubs de division II professionnels et 18 clubs de 1ère division. Ce 6ème tour enregistre la participation des clubs de deuxième division. Ce n’est qu’à partir des 1/32ème de finale que les clubs professionnels français de première division entrent en compétition.
Certaines dérogations sont accordées aux clubs africains qui se qualifient à la compétition propre, comme par exemple le droit de recevoir sur un terrain non gazonné.
Les deux clubs tunisiens qui ont atteint les 1/32ème de finale sont le Club Sportif d’Hammam-Lif et l’Espérance Sportive de Tunis.
     Le Club Sportif de Hammam-Lif a rencontré le Havre et a été battu 1 à 2.
     L’Espérance Sportive de Tunis qui a été éliminée par le Red Star après deux rencontres ; la première s’est terminée 2 à 2. la seconde a permis à l’équipe parisienne de se qualifier 3 à 1.

puce Les rencontres amicales
Le Club Sportif d’Hammam-Lif et l’Espérance Sportive de Tunis ont invité à plusieurs reprises de nombreuses équipes professionnelles étrangères et  organisé des tournois.
Nous retiendrons le tournoi qui a opposé l’EST à Nancy et le CSHL au Stade Français et qui a vu le Stade Français l’emporter en finale contre l’autre équipe française, et le passage à Tunis de l’Olympique de Marseille après sa participation à la finale de la coupe de France en 1954 et son match nul 3 à 3 contre le CSHL.

puce Le Championnat d’Afrique du Nord des juniors 
Créé en 1947, il opposait les 5 équipes championnes des ligues. Aucune équipe tunisienne n’a remporté ce championnat.
De très grands joueurs ont participé à ces diverses compétitions et furent par la suite des vedettes du football après avoir joué en Europe au sein des clubs professionnels.
On nommera entre autres:

  • Larbi Ben M’barek, la perle noire marocaine, qui a porté 17 fois le maillot de l’équipe de France et qui a joué en France et en Espagne.

  • Abdellatif Ben Tifour a joué une saison à l’Espérance Sportive de Tunis et des saisons avec le Club Sportif d’Hammam-Lif puis a signé à l’A.S.Monaco. II a porté 4 fois le maillot de l’équipe de France, avant de rejoindre l’équipe algérienne du F.L.N. 

  • Akesbi l’avant-centre et meilleur buteur du Stade de Reims 

  • Mokhtar Ben Nacef ( Tunisien), ancien du Club Athlétique Bizertin qui a joué avec l’O.G.C. Nice et a remporté la coupe de France en 1954 contre l’Olympique de Marseille en finale.

Source : FTF 75 Années de football

Laisser un commentaire